Bilan préliminaire de la campagne de plaintes et suites

Mouvement PHAS - le 16 déc. 2015

Le 4 décembre dernier, nous avons conclu le plan d’action de notre campagne de plaintes collectives par un rassemblement devant les bureaux du MSSS à Montréal. Une délégation a fait le dépôt de la cinquantaine de plaintes au bureau même du ministre de la santé et des services sociaux et de la ministre à la réadaptation.
Merci aux groupes présents: le ROPMM, J’me fais une place en garderie, Autisme Montréal, Parrainage civique Montréal, Sans oublier le sourire et le RANQ.
Photo: https://www.facebook.com/293221850821513/photos/pb.293221850821513.-2207520000.1450289658./754090988067928/?type=3&theater (Accessibilité non testée.Ce lien vers un autre site ouvre une nouvelle fenêtre.)

Dans la même semaine, nous avons publié un communiqué de presse: http://mouvementphas.org/actualites/communique-pour-souligner-le-depot-collectif-des-plaintes (Accessibilité non testée.Ce lien vers un autre site ouvre une nouvelle fenêtre.)

Nous avons aussi demandé aux groupes d’interpeller le responsable du régime d’examen des plaintes au MSSS, Steve Lambert. 42 organismes et individus ont communiqué avec lui par téléphone ou par courriel.

Finalement, nous avons envoyé une lettre aux deux ministres et aux membres de la Commission de la santé et des services sociaux. Cette lettre, appuyée par 43 organismes, résumait les grands constats issus des plaintes recueillies et présentait nos revendications en matière d’accès aux services.
Pour la consulter: http://mouvementphas.org/actualites/plus-de-40-groupes-appuient-le-depot-des-plaintes (Accessibilité non testée.Ce lien vers un autre site ouvre une nouvelle fenêtre.)

Pour les suites de cette campagne, nous allons relancer le responsable du régime d’examen des plaintes et rencontrer l’OPHQ et le Protecteur du citoyen.
Nous allons aussi tenir une rencontre spéciale en février ou mars pour faire un bilan plus complet de la campagne et regarder ensemble ce que nous envisageons comme nouvelles pressions à faire. Nous avons déjà quelques idées…

ImprimerPartager par courriel. Partager sur : FaceBookTwitterLinkedIn