Nous vous demandons de renoncer au déploiement du trottoir de moins de 1500 mm sur la rue Bréboeuf

Ex aequo - le 23 nov. 2015

Chers ÉluEs et membres du comité exécutif,

Permettez-nous d’emblée de vous rappeler que votre administration doit procéder, de manière imminente, au déploiement d’un trottoir sur la rue Brébeuf, au nord de Laurier, avec une largeur moindre que les 1500 millimètres usuels. La ville a pourtant adopté une autre pratique à cet égard et depuis plusieurs années. Nous nous ajoutons aux nombreux organismes qui non seulement déplorent cette décision (qui n’était pas le seul scénario soumis par votre Direction technique), mais vous demande, une fois de plus, de renoncer à cette décision discriminatoire.

Vous avez déjà reçu la position de notre Regroupement, le ROPMM. Nous nous permettons de vous transmettre de nouveau le communiqué en pièce jointe qui en témoigne.

Vous avez appuyé et contribué à l’adoption de la Politique en accessibilité universelle (Accessibilité non testée.Ce lien vers un autre site ouvre une nouvelle fenêtre.) , Politique que nous avons promu, comme organisation membre du comité de partenaires du milieu associatif-Ville, mais aussi, à laquelle nous avons contribué. Elle est un instrument essentiel pour l’inclusion et le respect des droits des personnes en situation de handicap, mais aussi des familles et des personnes âgées et nous tenons à la défendre. Parmi ces « principes d’action », vous vous rappelez que la Ville s’est engagée à « intégrer l’accessibilité universelle à toutes les étapes de décisions et de mise en œuvre des diverses activités municipales » et de « veiller à la cohérence et à la complémentarité de l’ensemble des interventions ».

Nous constatons que dans cette décision sur l’aménagement du trottoir, la Politique n’a pas été respectée.

Dans le même esprit, la Charte montréalaise des droits et responsabilité est claire au chapitre des « Services municipaux » et on peut lire à l’article 28 f que: [La Ville doit] « favoriser l’accessibilité universelle dans l’aménagement du territoire, dans l’accès aux édifices ainsi que dans les communications, programmes et services municipaux en général ».

Vous pouvez aussi vous référer aux bonne pratiques proposées par l’Institut Nazareth & Louis Braille ainsi que de Société Logique (PDF, Accessibilité non testée.) pour l’aménagement des trottoirs et des places publiques.

Nous nous inquiétons pour les personnes qui verront compromise leur sécurité : enfants, personnes utilisatrices d’une aide à la mobilité ou personnes aveugles : la proximité avec la rue peut présenter pour eux un risque réel.

Nous espérons que vous répondrez favorablement à notre demande qui s’ajoute à celle d’un nombre croissant de groupes et de personnes.

Pour l’équipe d’Ex aequo,

Benoit Racette, Organisateur communautaire - Tél.: 514-288-3852

ImprimerPartager par courriel. Partager sur : FaceBookTwitterLinkedIn