Des organismes communautaires contraints de quitter le centre-ville

De plus en plus d’organismes communautaires craignent de ne plus être en mesure d’offrir leurs services au centre-ville, en raison de la hausse du prix des loyers qui rend les locaux beaucoup trop chers pour eux.

Plusieurs organismes communautaires envisagent de quitter le secteur du centre-ville de Montréal et certains l’ont déjà fait. « C’est beaucoup trop cher, et il n’y a pas assez d’espaces pour offrir des services à la communauté », mentionne Maryse Chapdelaine, chargée de projet à la Table de quartier Peter-McGill (ouest du centre-ville). Certains organismes ont dû déménager plus de deux fois depuis 2019 et d’autres doivent limiter leur offre de service par manque d’espace.

« Même si certains locaux commerciaux sont inoccupés, conséquence de la pandémie, les propriétaires préfèrent les laisser vacants en espérant que des entreprises vont revenir au centre-ville, plutôt que de réduire le prix du loyer », ajoute Mme Chapdelaine. 

En savoir plus

Publié le 17 novembre 2022