Le mois de novembre est le mois de l’ostéoporose

Le Canada a une maladie qui touche plusieurs membres de sa population, particulièrement les citoyens de 40 ans et plus. Le mois de novembre est le mois de l’ostéoporose, et nous allons ici parler du qui, comment, et pourquoi de la chose en honneur de ce mois commémoratif.

Il est important de noter dès le départ 1,5 million de canadiens, soit 10 % de notre population globale, est affecté par cette maladie. Qui est ce 10 % ? Des adultes ayant plus de 40 ans pour la plupart, et très souvent, des femmes. Elles sont quatre fois plus susceptibles de développer cette maladie chronique qui affaiblis les os du corps, rendant ce qui nous donne une structure corporelle de base bien plus prône à être cassée avec pas beaucoup de force appliquée ou de mouvement brusque. Les femmes sont plus à risque de développer l’ostéoporose que les hommes, car elles commencent avec une densité osseuse plus faible et elles perdent de la masse osseuse plus rapidement avec l’âge, selon le site du gouvernement du Canada (2).

Mais alors vous vous demandez, et ce avec raison, quelles sont les actions que nous pouvons faire pour soupeser ce risque. Selon le centre universitaire de santé McGill, l’attention particulière à la consommation de protéine, c’est-à-dire, bien s’assurer de ne pas faire de carence de protéine, aide à soutenir la bonne santé des os. « La théorie qui prévalait était que vous ne devriez pas manger trop de protéines, parce que l’acide qui lui est associé pourrait conduire à la perte osseuse, explique le Dr Goltzman, qui est également professeur de médecine à l’Université McGill. Mais notre étude montre que pour les adultes plus âgés, trop peu de protéines peuvent être nocives pour la santé des os » (2). L’article poursuit avec le Dr Goltzman qui recommande aux adultes de plus de 50 ans de s’assurer qu’au moins 15 pour cent de leurs calories quotidiennes proviennent des protéines.

En ce qui traite d’interventions professionnelles, la pharmacie Brunet stipule qu’« au Canada, plusieurs médicaments sont approuvés pour prévenir ou traiter l’ostéoporose. Ils peuvent se présenter sous différentes formes, par exemple des comprimés ou des injections. Tandis que certains devront être pris tous les jours, d’autres requièrent une prise une fois par semaine, par mois, et même, dans certains cas, aux six mois ou à tous les ans. Il convient de discuter avec votre médecin et votre pharmacien afin d’identifier le mode de thérapie qui vous plaît davantage » (3).

(2) Novembre est le mois de la sensibilisation à l’ostéoporose. Centre universitaire de santé McGill. https://cusm.ca/newsroom/article/novembre-est-mois-sensibilisation-osteoporose. Accessed November 24, 2021. 

(3) Le traitement de l’ostéoporose. Brunet. https://www.brunet.ca/sante/conseils-sante/traitement-osteoporose/. Accessed November 24, 2021. 

Publié le 24 novembre 2021
Par Ireen Savoy