Retour sur «COVID-19 : des réponses à vos questions»

Avis de la Santé publique publiés

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) rend publics certains documents écrits de la Santé publique ayant servi à la prise de décision du gouvernement du Québec depuis mars 2020 en réponse à la pandémie. Ces documents sont des présentations faites par la Santé publique aux autorités afin d’appuyer certaines décisions quant à l’application de mesures sanitaires. Les recommandations présentées sont évolutives et font l’objet  de discussions entre les parties pour les rendre opérationnelles sur le terrain, le tout en vue de leur annonce publique.

  • Plusieurs recommandations ont été présentées verbalement lors des rencontres de la cellule de crise, particulièrement au cours de la première vague.
  • Plusieurs décisions ont été basées sur des documents préparés par d’autres experts que ceux de la Santé publique, en l’occurrence ceux de l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) ou de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Ces avis sont publiés sur leurs sites Web respectifs.
  • Mise à jour régulière des documents.

Pour en savoir davantage, consultez les Document écrits de la santé publique en lien avec la COVID-19.

Étude des premiers documents par les médias

Si la situation demeure stable, après la relâche :

  • Certaines régions qui sont actuellement classées « zone rouge » pourraient passer au niveau orange.
  • Certaines activités parascolaires au primaire pourraient être autorisées.
  • Au secondaire, des « ajustements » pourraient aussi être consentis. La pratique des sports en zone orange sera aussi réévaluée.
  • D’autres installations de sports et de loisirs intérieurs pourraient également être autorisées à rouvrir leurs portes.

Décisions politiques plus sévères que les recommandations de la Santé publique :

  • Fin septembre, le directeur national de santé publique recommandait que les restaurants restent ouverts, mais sous certaines restrictions, tout comme les lieux de culte, les cinémas, les salles de spectacle et les théâtres. Or, tous ces commerces ont été fermés en zone rouge dès le 1er octobre.
  • Il a aussi recommandé en vain le 22 octobre la réouverture des musées, des bibliothèques, des gyms et des spas.
  • Contrairement à ce qu’a laissé entendre le ministre de l’Éducation, la Santé publique recommandait les demi-classes au secondaire dans l’avis transmis le 22 octobre.
  • La santé publique a également recommandé l’automne dernier à Québec de permettre la pratique de sports organisés pour les enfants et adolescents ainsi que les activités parascolaires et interscolaires sous des conditions strictes.
  • Il a été proposé au début décembre la réouverture des jardins botaniques, zoos, insectariums, planétariums et aquariums.

Pour en savoir plus, lire les articles :