Retour sur «COVID-19 : des réponses à vos questions»

Effets secondaires : Mise à jour des étiquettes des vaccins

Santé Canada a mis à jour les monographies (étiquettes) des vaccins contre la COVID-19 suite aux effets secondaires répertoriés : myocardites et paralysie de Bell pour les vaccins à ARNm ; fuite capillaire, syndrome de Guillain-Barré  et thrombocytopénie pour les vaccins à vecteur viral.

En cas d’effets sévères, contacter le 811 ou votre médecin. Comme tout médicament ou vaccin, des effets graves, très rares, peuvent se produire. Le Programme d’indemnisation des victimes d’une vaccination du Québec  inclut la vaccination contre la COVID-19 (consulter aussi le Programme de soutien aux victimes d’une vaccination du Canada , récemment mis en place).

AstraZeneca

Syndrome de fuite capillaire

Santé Canada a mis à jour la monographie de produit (ou l’étiquette) des vaccins contre la COVID-19 d’AstraZeneca et COVISHIELD afin d’ajouter le syndrome de fuite capillaire à la liste des effets secondaires potentiels, ainsi qu’une mise en garde contre l’utilisation de ces vaccins chez les personnes ayant des antécédents de syndrome de fuite capillaire.

Le syndrome de fuite capillaire est une maladie très rare, mais qui peut être grave. Elle entraîne une fuite de liquide des petits vaisseaux sanguins, ce qui peut causer de l’hypotension artérielle, de l’œdème, principalement dans les bras et les jambes, de même qu’une prise de poids soudaine

Les personnes qui présentent l’un de ces symptômes dans les jours suivant la vaccination sont invitées à consulter un médecin sans délai.

Au Canada, en date du 11 juin dernier, 1 seul cas de syndrome de fuite capillaire a été relevé ; en date du 27 mai, 6 cas de syndrome de fuite capillaire ont été signalés en Europe et au Royaume-Uni.

Syndrome de Guillain-Barré

L’ASPC a indiqué sur l’étiquette mise à jour : « Nous avons vu un certain nombre de cas de personnes qui développent ce trouble rare après avoir reçu le vaccin Vaxzevria contre la COVID-19 à vecteurs viraux. Ce nombre est plus élevé chez les personnes ayant reçu le vaccin Vaxzevria d’AstraZeneca/COVISHIELD que dans la population générale.

Le syndrome de Guillain-Barré est un trouble neurologique rare qui amène le système immunitaire du corps à endommager les cellules nerveuses. Ce qui peut causer :

  • une douleur
  • des engourdissements
  • une faiblesse musculaire, pouvant aller jusqu’à la paralysie dans les cas les plus graves

La plupart des gens s’en remettent complètement. Consultez un médecin immédiatement si vous avez l’un de ces symptômes après avoir été vacciné. Les symptômes peuvent commencer entre 3 et 25 jours après la vaccination. »

Le 30 septembre, l’INSPQ a publié le document intérimaire Précautions pour les vaccins COVID-19 à vecteur viral : syndrome de Guillain-Barré.

Thrombocytopénie

Mise à jour du 9 novembre :

  • Vaccin de Janssen : renseignements supplémentaires sur le risque très rare de thrombocytopénie immunitaire, une maladie auto-immune, et sur le risque rare de thromboembolie veineuse (TEV) après la vaccination.
  • Vaccin Vaxzevria (AstraZeneca) : renseignements supplémentaires sur le risque très rare de thrombocytopénie, dont le risque très rare de thrombocytopénie immunitaire, après la vaccination.

Thrombocytopénie immunitaire

La thrombocytopénie immunitaire est un trouble qui peut entraîner une tendance aux ecchymoses et aux saignements ou des ecchymoses et des saignements excessifs. Les saignements découlent d’un taux anormalement bas de plaquettes, les cellules qui aident le sang à coaguler. Ces cas surviennent généralement dans les quatre premières semaines suivant la vaccination. Certains de ces cas sont survenus chez des personnes ayant des antécédents de thrombocytopénie immunitaire. Des cas ayant entraîné un décès ont été signalés à l’étranger.

Les personnes doivent immédiatement consulter un médecin si elles présentent des symptômes, comme des ecchymoses ou des saignements inexpliqués, ou des petites taches violacées ailleurs qu’au point d’injection du vaccin.

Thromboembolie veineuse

La TEV est une affection au cours de laquelle un caillot de sang se forme dans une veine profonde, généralement dans une jambe, un bras ou l’aine, et peut se déplacer vers les poumons, causant ainsi un blocage de l’approvisionnement en sang et des conséquences potentiellement mortelles.

Le risque de TEV doit être pris en compte pour les personnes qui présentent un risque accru de thromboembolie. Les professionnels de la santé doivent être à l’affût des signes et des symptômes.

Les personnes doivent immédiatement consulter un médecin si elles présentent des symptômes, comme un essoufflement, une douleur thoracique, une douleur ou une enflure aux jambes ou une douleur abdominale persistante après la vaccination.

Pfizer et Moderna

Myocardites

Santé Canada a mis à jour les monographies (étiquettes) des vaccins contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech et de Moderna afin de décrire les très rares cas de myocardites et de péricardites signalés après la vaccination.

La myocardite est une inflammation du muscle cardiaque, tandis que la péricardite est une inflammation de l’enveloppe du cœur.

Consultez immédiatement un médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants dans les jours qui suivent la vaccination :

  • Douleur thoracique
  • Essoufflement
  • Sensation de battements de cœur rapides, de palpitations ou de forts battements de cœur.

Pour en savoir plus sur l’évolution des connaissances concernant ces effets, lire l’article Vaccins à ARNm et cas de myocardites.

Paralysie de Bell

Le 6 août, Santé Canada a mis à jour les monographies (étiquettes) des vaccins contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech et de Moderna afin de décrire les très rares cas de paralysie de Bell signalés après la vaccination.

La paralysie de Bell est un épisode de faiblesse ou de paralysie des muscles du visage. Cette manifestation est généralement temporaire. Les symptômes apparaissent soudainement et commencent généralement à s’atténuer après quelques semaines. La cause exacte est inconnue. Elle serait le résultat d’un gonflement et d’une inflammation du nerf qui contrôle les muscles d’un côté du visage.

Consultez un médecin si vous présentez une combinaison quelconque des symptômes suivants après la vaccination :

  • Manque de coordination des muscles qui contrôlent les expressions faciales, comme le sourire, le plissement des yeux, le clignement ou la fermeture des paupières
  • Perte de sensibilité du visage
  • Maux de tête
  • Larmoiements
  • Salivation excessive
  • Perte du sens du goût sur les deux premiers tiers de la langue
  • Hypersensibilité au son dans une oreille
  • Incapacité à fermer un des deux yeux

Plus d’informations sur les page de Santé Canada :

Lire aussi Vaccination : Effets secondaires à l’étude en Europe.

Concernant les effets bénins fréquents, lire la section « Effets indésirables » dans l’article Vaccination de masse à Montréal : Informations pratiques.