Retour sur «COVID-19 : des réponses à vos questions»

Campagne de vaccination au Québec & Contre-indications

*Des précisions concernant les priorités 8-A et 9 ont été publiées en avril *

Santé Canada a approuvé le vaccin de Pfizer le 9 décembre, le vaccin de Moderna le 23 décembre, le vaccin AstraZeneca le 26 février et le vaccin Janssen le 5 mars. S’il n’est actuellement pas possible de choisir un vaccin, la santé publique québécoise recommande leur utilisation pour tous les adultes afin de réduire les formes graves de COVID-19 et la transmission du virus (le CIQ a validé l’emploi du vaccin AstraZeneca chez les + de 65 ans début mars).

Le 14 décembre ont eu lieu les premières vaccinations dans des CHSLD de Québec et Montréal, la campagne de vaccination de masse a débuté le 1er mars à Montréal (lire l’article Vaccination de masse à Montréal : Informations pratiques). La vaccination des 18-60 ans devrait débuter en mai et se dérouler dans les centres de vaccination de masse, les pharmacies ainsi que certaines entreprises sélectionnées.

Le 3 mars, le délai entre l’administration des 2 doses du vaccin a été reporté de 3 à 4 mois (pour en savoir plus, lire l’article ABC des vaccins & Suivi des effets indésirables). Le 25 mars, le ministre de la santé a confirmé qu’une seule dose était nécessaire pour les personnes ayant déjà été testées positives au SRAS-CoV-2.

Vaccins & Campagne de vaccination

Pour suivre les données quotidiennes concernant le nombre de doses de vaccins administrées au Québec, consultez Québec.ca/vaccinCOVID. À noter : en raison du délai d’administration de la deuxième dose de vaccin, actuellement chaque dose correspond à une personne vaccinée. Mi-avril, moins de 25 000 Québécois avaient reçu leur deuxième dose, soit 0,3 % de la population. La proportion de personnes ayant reçu au moins une dose était :

  • 86 % des 80 ans et plus
  • 83 % des 70 à 79 ans
  • 54 % des 60 à 69 ans
  • 22 % des 50 à 59 ans
  • 6 % des 0 à 49 ans

Au Québec, le vaccin contre la COVID‑19 sera gratuit pour toutes les personnes qui voudront le recevoir. Les vaccins sont distribués par le Programme québécois d’immunisation. Il ne sera pas possible de se procurer des doses sur le marché privé.

Groupes prioritaires au Québec

Le Comité sur l’immunisation du Québec a dévoilé la détermination des groupes prioritaires, laquelle s’appuie sur un avis préliminaire, dont l’objectif principal est la prévention des maladies graves et des décès. Il s’agit toutefois d’un avis préliminaire ; des mises à jour pourraient donc être faites, si nécessaire. La vaccination sera élargie en fonction des quantités disponibles au Canada. La priorisation des groupes à vacciner proposée est la suivante :

  1. Les personnes vulnérables et en grande perte d’autonomie qui résident dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou dans les ressources intermédiaires et de type familial (RI-RTF) ;
  2. Les travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux en contact avec des usagers ;
  3. Les personnes autonomes ou en perte d’autonomie qui vivent en résidence privée pour aînés (RPA) ou dans certains milieux fermés hébergeant des personnes âgées ;
  4. Les communautés isolées et éloignées ;
  5. Les personnes âgées de 80 ans ou plus ;
  6. Les personnes âgées de 70 à 79 ans ;
  7. Les personnes âgées de 60 à 69 ans ;
  8. Les personnes adultes de moins de 60 ans qui ont une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complication de la COVID-19.**
  9. Les adultes de moins de 60 ans sans maladies chroniques ou problèmes de santé augmentant le risque de complications, mais qui assurent des services essentiels et qui sont en contact avec des usagers.***
  10. Le reste de la population adulte.

** Priorité 8 : Les personnes adultes de moins de 60 ans qui ont une maladie chronique ou un problème de santé augmentant le risque de complication de la COVID-19, divisée en 3 sous-ordres de priorités mi-avril :

  • Groupe 8-A (vaccination en cours) :
    • personnes qui sont présentement hospitalisées avec une condition les mettant à risque de complications de la COVID-19;
    • patients suivis en milieu hospitalier pour de la dialyse rénale, aux personnes greffées et à celles présentement traitées pour des cancers;
    • personnes qui doivent recevoir une dose de vaccin sous la supervision d’un allergologue en milieu hospitalier.
  • Groupe 8-B : personnes qui ont une immunosuppression sévère (vaccination prochainement en pharmacie).
  • Groupe 8-C : personnes atteintes des maladies suivantes ou qui cumulent plusieurs maladies chroniques (vaccination prochainement en pharmacie) :
    • Maladies cardiaques
    • Maladies pulmonaires
    • Maladies rénales
    • Obésité
    • Hypertension
    • Diabète
    • Anémie falciforme
    • Trisomie 21
    • Toute pathologie qui entraîne des difficultés importantes à gérer les sécrétions respiratoires.

*** Priorité 9 : Les adultes de moins de 60 ans sans maladies chroniques ou problèmes de santé augmentant le risque de complications, mais qui assurent des services essentiels et qui sont en contact avec des usagers (extrait de la liste des travailleurs de milieux à risque important d’éclosion du 7 avril 2021) :

    1. Personnel des écoles primaires et secondaires
    2. Personnel des milieux de garde pour enfants (garderies, CPE, etc.)
    3. Personnel de la sécurité publique (pompiers, policiers, centres de détention, etc.)
    4. Travailleurs du milieu communautaire (lire l’article Vaccination des travailleurs communautaires).

Pour plus de détails sur les critères utilisés pour la priorisation des personnes à vacciner, consultez le document Avis préliminaire sur les groupes prioritaires pour la vaccination contre la COVID‑19 au Québec.

Pour des informations sur l’ordre des priorités dans le monde, lire par exemple L’ordre de priorité pour la vaccination contre la COVID-19 est-il le même partout?

Personnes hébergées

Annoncé le 17 mars, la vaccination des personnes handicapées vivant dans des ressources intermédiaires ou de type familial (RI-RTF), des ressources à assistance continue (RAC) et des milieux d’hébergement ayant une entente en vertu de l’article 108 de la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSSS) avec un établissement du réseau de la santé et des services sociaux débutera en avril. La vaccination sera également offerte aux travailleurs et aux propriétaires de ces milieux de vie et d’hébergement.

Contre-indications & Allergies

Les vaccins ont été homologués pour les 18 ans et plus (ou 16 ans et plus, selon la marque). Des études sont en cours pour savoir si la campagne sera élargie aux mineurs. La seule contre-indication à l’un des 4 vaccins homologués est une allergie sévère à l’un des composants.

À l’heure actuelle, les données sont insuffisantes pour recommander la vaccination aux femmes enceintes. Toutefois, les femmes enceintes à risque très élevé d’exposition à la COVID-19 ou de complications liées à la maladie pourraient recevoir le vaccin, après en avoir discuté avec un professionnel de la santé.

Allergies : Avis de Santé Canada concernant le vaccin de Pfizer

Santé Canada a partagé un Avis s’adressant aux personnes ayant de graves allergies :  « Les personnes ayant des allergies à l’un des ingrédients du vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech ne devraient pas le recevoir. Parlez à votre professionnel de la santé de toute allergie grave ou de tout autre problème de santé que vous pourriez avoir avant de recevoir ce vaccin. »

Voici les ingrédients du vaccin :

  1. Ingrédient médicinal : ARNm
  2. Ingrédients non médicinaux :
  • ALC-0315 = bis(2-hexyldécanoate) de ((4-hydroxybutyl)azanediyl)bis(hexane-6,1-diyle)
  • ALC-0159 = 2-[(polyéthylèneglycol (PEG))-2000]-N,Nditétradécylacétamide
  • 1,2- distéaroyl-sn-glycéro-3-phosphocholine
  • cholestérol
  • phosphate dibasique de sodium dihydraté
  • phosphate monobasique de potassium
  • chlorure de potassium
  • chlorure de sodium
  • saccharose
  • eau pour injection

Ne recevez pas le vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech si vous savez que vous êtes allergique à l’un de ses ingrédients. Si vous avez déjà eu une réaction allergique grave à un autre vaccin, à un médicament ou à un aliment, informez-en votre professionnel de la santé avant de vous faire vacciner.

Lire l’intégralité du Communiqué : Avis – Vaccin contre la COVID-19 de Pfizer-BioNTech : recommandations de Santé Canada pour les personnes qui ont de graves allergies.

Précisions de la SCAIS

Le 15 décembre, la Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique (SCAIC) a apporté des précisions concernant le risque que représente ce vaccin :

  • à moins d’avoir une allergie préexistante à un composant du vaccin, il est sécuritaire de procéder à la vaccination contre la COVID-19.
  • les personnes qui ont d’autres problèmes d’allergies ne sont pas plus susceptibles de faire une réaction allergique au vaccin contre la COVID-19 que la population en général et devraient pouvoir recevoir ce vaccin en toute sécurité. Cela inclut les personnes ayant des antécédents de réactions allergiques graves ou d’anaphylaxie à des substances qui ne sont pas des ingrédients de ce vaccin et celles qui ont des allergies alimentaires, l’eczéma, la rhinite allergique (rhume des foins), l’asthme ou une allergie aux insectes piqueurs.

Documents téléchargeables