Retour sur «COVID-19 : des réponses à vos questions»

Vaccination à Montréal : Informations générales

Les personnes âgées de 18 ans et plus peuvent s’inscrire pour recevoir les vaccins Pfizer ou Moderna, en centre de masse, en pharmacie ou en entreprise. Des doses sans rendez-vous sont également offertes sur certains sites comme le Palais des congrès ou les cliniques éphémères. Rmq : les doses du vaccin AstraZeneca sont désormais réservées pour être offertes en seconde dose à ceux l’ayant reçu en 1ère dose.

Les personnes de 12 ans à 17 ans pourront recevoir le vaccin Pfizer en prenant rendez-vous (horaires réservés du 25 mai au 20 juin) ou en milieu scolaire. Le CIQ a en effet approuvé l’utilisation de Pfizer pour les 12 ans et plus dans son Avis intérimaire du 18 mai, en recommandant de procéder à la vaccination des jeunes en milieu scolaire.

Pour suivre l’évolution de la campagne, consulter la page Vaccination (COVID-19) à Montréal.

Pour suivre la couverture vaccinale à Montréal, par quartier ou par âge, consulter la page Données sur la vaccination COVID-19 à Montréal.

Plus de détails sur les différents vaccins autorisés ou en cours d’examen : Vaccins contre la COVID-19.

Éléments à considérer avant de prendre rendez-vous

  • En cas de symptômes de la Covid-19 avant de recevoir le vaccin, reportez votre rendez-vous après la fin de l’épisode aigu de l’infection à la COVID-19 et de la période de contagiosité (10 jours après les premiers symptômes, 14 jours après le contact à l’origine de la contamination).
  • Un délai un délai de 3 semaines après l’injection est nécessaire pour que la première dose de vaccin fasse pleinement effet.
  • Toute personne qui recevra un vaccin devra d’abord donner son consentement.
  • La seule contre-indication formelle est une allergie sévère à l’un des composants du vaccin (notamment le PEG).
    • En raison d’un manque de données concernant les effets de la vaccination et en raison du risque accru de complications, il était conseillé aux femmes enceintes de consulter leur médecin au préalable afin de discuter des avantages et des risques que représente la vaccination, selon leur situation (état se santé, situation épidémiologique locale, etc.). Les femmes enceintes, déjà inclues dans les groupes prioritaires par plusieurs provinces sont désormais prioritaires au Québec. Lire aussi Se faire vacciner ou attendre d’accoucher?
      • Le 28 mai, le CCNI a émis de nouvelles recommandations invitant les femmes enceintes à recevoir le vaccin à ARNm : « les données d’une étude récemment publiée aux États-Unis indiquent que les vaccins à ARNm contre la COVID-19 sont sans danger pour les femmes enceintes » et que les thromboses qui pourraient être induites par les vaccins à adénovirus (AstraZeneca ou Johnson & Johnson) pendant la grossesse peuvent « être complexes ».
    • Concernant les 12-15 ans, l’Avis du CIQ du 18 mai indique que « la fréquence des réactions systémiques s’est avérée plus élevée chez les plus jeunes, en comparaison des personnes de 18 à 55 ans; la proportion de jeunes de 12 à 15 ans ayant fait une réaction fébrile (≥ 38 oC) a été de 10 % après la première dose et de 20 % après la seconde, alors que ces proportions chez les plus vieux étaient respectivement de 4 et 16 % ».

« Le CIQ recommande une 2e dose pour les personnes avec antécédent de COVID-19 qui planifient un voyage et doivent répondre à l’exigence sanitaire d’une double vaccination. Finalement, toute personne avec diagnostic confirmé de COVID-19 qui désire une deuxième dose de vaccin pourrait la recevoir sans avoir à fournir de justification puisqu’aucun enjeu majeur d’innocuité n’a été identifié en lien avec l’administration d’une telle 2e dose. »

  • Pour sa part, le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) du Canada a indiqué le 22 juillet que
    la réponse immunitaire après l’administration d’une dose de vaccins anticovidique chez les individus qui ont un historique d’infection du SRAS-CoV-2 est similaire à celle chez les personnes qui ont reçu deux doses de vaccins, mais qui n’ont aucun historique d’infection. Toutefois, il n’y a pas suffisamment de données pour jauger l’efficacité à long terme d’une seule dose chez les personnes qui ont déjà été infectées avec le SRAS-CoV-2, particulièrement en ce qui a trait aux infections attribuables aux variants préoccupants qui circulent présentement. Le CCNI continue donc de recommander que ces personnes puissent se voir proposer une série complète de vaccins contre la COVID-19.
  • Concernant le choix de la seconde dose après avoir reçu AstraZeneca en première dose, consulter l’article Vaccin d’AstraZeneca & Seconde dose.

De nouveaux documents sont régulièrement mis à disposition dans l’onglet Outils d’information – Concernant la vaccination de la page professionnels de Santé Montréal. Vous y trouverez notamment les présentations et vidéos des Webinaires des 11 et 16 mars de la DRSP visant à démystifier la vaccination (en français et en anglais).

Pour en savoir davantage sur les différents vaccins, les effets secondaires, les indications et la vaccination contre la COVID-19, consulter les pages :

Information en médias substituts :

Prise de rendez-vous et suivi

Lire l’article Vaccination de masse à Montréal : Informations pratiques.