Retour sur «COVID-19 : des réponses à vos questions»

Couverture vaccinale, variant Delta & 4ème vague – ASPC

*Présentation des nouvelles modélisations le 3 septembre*

Le variant Delta est désormais le variant préoccupant le plus répandu parmi les nouveaux cas détectés au Canada. Si une quatrième vague semble inévitable à l’automne, l’objectif de vaccination doit être revu afin d’éviter le dépassement des capacités hospitalières, ce variant étant beaucoup plus transmissible. Il pourrait également causer davantage de formes sévères de la COVID-19.

La révision des projections à court terme de l’Agence de Santé publique du Canada (ASPC) indique une augmentation des cas mais pas d’augmentation significative des décès. Toutefois, à moyen terme, il semble qu’on soit au début de la 4ème vague et la pente de la courbe ascendante, prévue début septembre, dépendra notamment de nos comportements : si nos contacts se maintiennent, l’augmentation du nombre de cas sera modeste, tandis que si nos contacts augmentent de 25%, la vague pourrait être importante.

L’ASPC recommande donc désormais qu’au moins 80% des personnes admissibles, dans chaque groupe d’âge, aient reçu 2 doses avant de lever des restrictions sanitaires, afin de protéger l’ensemble des Canadiens et Canadiennes.

Bien que les études soient toujours en cours sur la protection offerte par la vaccination face au variant Delta, plusieurs tendances se dégagent :

  • La vaccination protège contre les formes sévères de la COVID-19, même lorsqu’elles sont liées au variant Delta. Au Canada, les formes sévères (toujours en déclin) touchent en effet majoritairement les personnes non vaccinées : elle représentent 85% des personnes hospitalisées, contre 14% pour les personnes ayant reçu une seule dose ou ayant reçu la deuxième dose depuis moins de 14 jours, et seulement 0,7% des personnes hospitalisées sont complètement vaccinées.
  • La vaccination semble moins efficace à réduire la transmission du variant Delta que celle des autres souches du SRAS-CoV-2.
  • Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) du Canada étudie les données mais ne recommande pas l’administration d’une troisième dose (pour le moment), la protection apportée par 2 doses étant suffisante après 6 mois (pour en savoir plus sur cette question, lire l’article Vacciné contre la Covid-19, faudra-t-il se faire re-vacciner?).

« Les mêmes mesures que nous avons appliquées auparavant vont arrêter ce virus. Elles stoppent le variant Delta surtout si vous ajoutez la vaccination. (…) En moyenne, une personne avec ce virus va infecter plus de gens si elle est porteuse du variant, à moins que nous ne l’empêchions en continuant à appliquer les mesures qui réduisent la transmission, comme la distanciation physique, le port du masque, l’hygiène des mains, nous assurer que nous ne passons pas trop de temps avec trop de gens dans des endroits mal aéré » –  Dr Mike Ryan, chargé des situations d’urgence à l’OMS

Écouter la vidéo de la Mise à jour des projections de l’ASPC du 30 juillet (français, anglais, langue signée).

À lire aussi :

Écouter la vidéo Prévisions fédérales actualisées relatives à la COVID-19 du 3 septembre (français, anglais, langue signée).

À lire aussi :

Au Québec

Visionner la conférence de presse sur la 4ème vague au Québec du 17 août (sans interprétation LSQ), abordant notamment la vaccination obligatoire des soignants.