Retour sur «COVID-19 : des réponses à vos questions»

La quatrième vague achève ?

Les docteurs Theresa Tam et Howard Njoo ont présenté les nouvelles projections de l’Agence de Santé publique du Canada : Si les niveaux actuels de transmission demeurent stables, le nombre de cas de COVID-19 va diminuer en octobre et en novembre, et donc, cette quatrième vague pourrait être bientôt derrière nous. En date du 8 octobre, 82% des Canadiens de 12 ans et plus étaient adéquatement vaccinés.

Le taux de reproduction (valeur Rt) est inférieur à 1 depuis le 24 septembre – et ce, pour la première fois depuis la mi-juillet. Toutefois, ce taux peut varier localement et son maintien constant sous le seuil de 1 est nécessaire pour que l’épidémie soit considérée sous contrôle.

Le graphique ci-dessous (diapo 3, p.4) illustre la valeur Rt depuis le printemps 2020, qui varie entre 0,75 et 1,25, approximativement.

Illustration de la valeur Rt depuis le printemps 2020.

Sur le graphique ci-dessous (diapo 8, p.9), on peut suivre la courbe épidémiologique 2021, incluant la fin de la seconde vague et la troisième. L’amplitude maximale de la quatrième vague est d’environ la moitié de la précédente et un plateau est atteint depuis début septembre. Selon les projections, un déclin s’amorce, que la transmission soit diminuée ou reste inchangée. Si la transmission venait à augmenter de 15%, une légère augmentation, suivie d’une diminution est anticipée.

Courbe épidémiologique 2021.

Le maintien des mesures préventives de base – aération, masque, distance – reste nécessaire pour éviter un dépassement des capacités hospitalières (puisque même avec une incidence inférieure, le variant delta génère davantage de cas graves et les soignants sont en sous-effectif et épuisés), particulièrement lors de rassemblements à l’intérieur en présence de personnes vulnérables aux complications de la COVID-19 ou des enfants de moins de 12 ans. Il est recommandé aux personnes non vaccinées, de 12 ans et plus, d’éviter les rassemblements à l’intérieur.

Variant à l’échelle du Canada, le Québec présente majoritairement un degré élevé de couverture vaccinale couplée à une incidence faible à modérée du virus (diapo 6, p.7 ou voir l’image en ligne).

Documents téléchargeables