Améliorer la qualité des soins et des services offerts dans les milieux de vie

Un rapport d’enquête dévoilé par la ministre déléguée à la Santé et aux Aînés, Sonia Bélanger, met en lumière de graves dysfonctionnements, qui ne correspondent pas à la vision de la Politique d’hébergement et de soins et services de longue durée ainsi qu’à la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité au Québec.

Plusieurs mesures concernant la qualité des soins et services offerts dans les milieux de vie y sont annoncées :

  • Recruter une vingtaine d’inspecteurs pour accroître les visites et les inspections non annoncées dans les RPA, et harmoniser les critères lors des inspections à l’échelle du Québec.
  • Créer des canaux de communication entre les CIUSSS et CISSS qui ont un achat de places dans une même résidence pour en assurer la coordination.
  • Conventionner plus rapidement une vingtaine de CHSLD privés dans la prochaine année.
  • Mettre en place un groupe de contrôle national chargé d’établir un portrait complet de la qualité dans les différents milieux de vie.
  • Recruter deux conseillers-cadres dans chaque établissement chargé d’implanter les bonnes pratiques et de veiller au respect des plus hauts standards de soins aux résidents des établissements sur leur territoire.
  • Rendre obligatoire l’utilisation du modèle national d’entente type d’achats de place pour tous les CISSS et CIUSSS.

À lire aussi

Publié le 17 novembre 2022