Déneigement des trottoirs

Plusieurs médias ont encore une fois rapporté des situations problématiques quant au déneigement des trottoirs, depuis le début de l’hiver. Le dépôt illégal de neige sur le domaine public a notamment été dénoncé à plusieurs reprises.

En janvier, à Montréal-Nord, en raison d’un trottoir obstrué par la neige, les élèves d’une école primaire, et leur famille, ont dû marcher sur la route pendant plusieurs jours afin de pouvoir accéder à l’école. Sur le Plateau-Mont-Royal, le manque de déneigement près des écoles Jeanne-Mance et Saint-Louis-de-Gonzague a également été signalé.

De même, la neige retirée du stationnement de l’hôpital Maisonneuve Rosemont a également été déposée sur le trottoir adjacent, forçant là aussi les piétons à devoir marcher sur la route pour contourner deux tas de neige.

Notons cependant que la politique de déneigement de Montréal accorde la priorité aux piétons, les trottoirs étant les premières zones à déblayer, qu’ils soient ou non situés sur une rue passante.

Les lacunes de déneigement des trottoirs ont aussi été dénoncées ailleurs au Québec et au Canada.

À Trois-Rivières, un conseiller municipal a demandé que les priorités de déneigement soient révisées, afin que tous les trottoirs soient déneigés, et pas seulement d’un côté de la rue. À Winnipeg, un conseiller municipal souhaite un déneigement intégral des trottoirs (jusqu’au revêtement) dans tous les quartiers, pas uniquement au centre-ville.

À Ottawa, une meilleure coordination des opérations de déneigement de la route et des trottoirs a été demandée, afin que les « déneigeuses de route » ne repoussent pas la neige de la route sur les trottoirs après que ceux-ci aient été nettoyés. La Ville d’Ottawa est d’ailleurs en train de réviser ses normes d’entretien hivernal.

En savoir plus

Publié le 05 février 2023