Étude sur l’aptitude au travail des personnes avec incapacité


Notice: Undefined index: orderby in /home/ropmmor/public_html/top/wp-content/themes/twentytwenty-child/inc/add-content.php on line 252

Notice: Undefined index: orderby in /home/ropmmor/public_html/top/wp-content/themes/twentytwenty-child/inc/add-content.php on line 252

Peu de données étaient disponibles concernant les personnes avec incapacité inactives susceptibles d’intégrer ou de réintégrer le marché du travail. Or ces données sont essentielles pour mieux connaître cette population, les obstacles qu’elle rencontre et ses besoins en matière d’accommodements ou d’aménagements adaptés en milieu de travail.

L’Institut de la statistique du Québec a réalisé une étude sur le sujet à partir des données de L’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2017.

Faits saillants 

  • En 2017, on estime qu’il y avait, au Québec, environ 100 100 personnes inactives non étudiantes âgées de 15 à 64 ans ayant au moins une incapacité qui étaient aptes au travail. Cela correspond à un taux d’aptitude au travail d’environ 34 %. Ce taux grimpe à environ 75 % chez les personnes âgées de 15 à 24 ans;
  • Les trois quarts des personnes de la population à l’étude ont indiqué avoir rencontré des obstacles les empêchant de chercher du travail. Or, l’analyse a révélé que parmi les personnes ayant connu de tels obstacles, environ les trois quarts les ont attribués à l’environnement que constitue le marché du travail;
  • Les personnes qui ont des incapacités ne sont pas toutes en mesure d’intégrer le marché du travail ou de mettre pleinement à profit leurs compétences et leurs expériences. Plus l’incapacité d’une personne est grave, plus il peut être difficile pour elle de participer au marché du travail. Par contre, un aménagement de l’environnement de travail ou de l’organisation du travail peut influer positivement sur leur participation au marché du travail;
  • Environ les deux tiers des personnes de la population à l’étude ont indiqué avoir des besoins en matière de services et d’aménagement en milieu de travail;
  • Environ le quart des personnes de la population à l’étude ont indiqué avoir perçu de la discrimination au cours des cinq années précédant l’Enquête sous la forme d’un refus d’entrevue, d’emploi ou de promotion.

En savoir plus

Publié le 14 novembre 2022