Les familles du Canada bénéficieront de pratiques novatrices en apprentissage et garde des jeunes enfants

La ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social a annoncé le financement de projets visant à améliorer la qualité, l’accessibilité, l’inclusion, le caractère abordable et la flexibilité des programmes et services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants partout au Canada.

L’appel de propositions se concentrait sur des projets favorisant des pratiques de pointe aidant à composer avec la nature changeante de l’apprentissage et de la garde des jeunes enfants, et accordait la priorité aux projets répondant aux besoins des familles aux prises avec les répercussions de la pandémie.

Une attention particulière a été accordée aux projets qui font la promotion de la diversité culturelle et de l’inclusion ainsi qu’aux projets qui visent essentiellement les enfants et les familles qui ont des besoins particuliers en matière de garde d’enfants. Cela inclut les familles autochtones, à faible revenu, dont les enfants ont des capacités diverses, de nouveaux arrivants, monoparentales, noires ou racisées, vivant dans les communautés de langue officielle en situation minoritaire, dont les parents ont un horaire de travail atypique et vivant dans des collectivités sous-desservies.

Parmi ces projets :

  • Le projet « Connecting Canada : Impacting ELCC Environments through Sustainable Leadership Development », mené par la Getting Ready for Inclusion Today (The GRIT Program) Society of Edmonton (2 594 903 $). Ce projet appuiera 12 fournisseurs de services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants dans différentes provinces et différents territoires pour qu’ils adaptent le programme Access, Support and Participation (ASaP) afin de créer des programmes et services inclusifs pour les enfants ayant divers besoins d’apprentissage dans l’ensemble du pays.
  • Le projet « Quality Inclusion in the Time of COVID : Safety, Learning & Play for Children with Disabilities », mené par SpeciaLink : The National Child Care Mainstream Network Society (432 701 $). Ce projet, qui s’appuie sur les bases établies dans le cadre d’un autre projet que l’organisme a récemment mené à bien et qui était aussi financé le Programme d’innovation en matière d’apprentissage et de garde des jeunes enfants, vise à favoriser l’inclusion des enfants handicapés dans le contexte de la pandémie de COVID‑19, grâce à l’amélioration des programmes et services d’apprentissage et de garde des jeunes enfants ayant un handicap.
  • Le projet « Bold Dreams, Bright Futures-Digital Literacy Skills Development for Children Living with Blindness », mené par l’Institut national canadien pour les aveugles (1 976 377 $). Ce projet vise à combler les lacunes touchant les enfants aveugles ou malvoyants en matière de technologie afin de leur permettre de commencer l’école sur un pied d’égalité avec les autres enfants de partout au pays en ce qui a trait aux technologies, en s’assurant qu’ils puissent pleinement participer à toutes les activités d’apprentissage et de classe, que ce soit en personne ou en ligne.
Publié le 11 octobre 2022
Par Emploi et Développement social Canada