[Communiqué] Le handicap sans pauvreté réagit au budget fédéral

(Toronto) – Le mouvement Le handicap sans pauvreté est encouragé par certains signes positifs du budget d’hier, qui rapprocheront de la réalité la très nécessaire Prestation canadienne pour les personnes handicapées (PCPH). Cependant, ces développements ne permettront pas de payer le loyer ou de mettre de la nourriture sur la table pour les personnes en situation de handicap qui vivent aujourd’hui dans la pauvreté et qui continuent d’attendre de l’aide.

Le budget fédéral de printemps a alloué 21,5 millions de dollars pour soutenir la création du cadre administratif de la prestation canadienne pour les personnes handicapées (PCPH). Il s’agit notamment de faciliter l’engagement de la communauté des personnes en situation de handicap, des provinces et des territoires dans l’élaboration des règlements relatifs à la prestation, un élément essentiel de la co-création en cours de la PCPH, comme l’a promis la ministre Qualtrough.

Le budget comprend un certain nombre d’autres éléments en faveur des personnes en situation de handicap, notamment une augmentation ponctuelle des remboursements de la TPS, destinée à aider les familles vulnérables à faire face à la crise actuelle de l’inflation des denrées alimentaires. Nous pensons que cette augmentation devrait devenir permanente.

Alors que nous poursuivons l’élaboration de la Prestation canadienne pour les personnes handicapées, nous exhortons tous les partis à travailler le plus rapidement possible afin d’offrir aux personnes en situation de handicap cette Prestation dont elles ont grandement besoin. Plus précisément, nous demandons au gouvernement de budgétiser la Prestation dans l’énoncé économique de l’automne.

Rabia Khedr, directrice nationale du mouvement Le handicap sans pauvreté, a déclaré : « Bien que nous soyons encouragés par ce que nous avons vu aujourd’hui, la pauvreté ne prend pas de répit. Les personnes en situation de handicap sont encore plus à la traîne ». L’urgence et l’importance d’acheminer l’argent tant attendu dans les poches des personnes en situation de handicap vivant dans la pauvreté demeurent. « Le PCPH représente une opportunité de garantir que toutes les personnes au Canada, y compris les personnes en situation de handicap, aient un niveau de vie décent. Nous devons faire en sorte que cela devienne bientôt une réalité », déclare Michelle Hewitt, présidente du mouvement Le handicap sans pauvreté.

Publié le 29 mars 2023