La CCMM présente cinq principes pour faire du centre-ville de Montréal un lieu attractif et dynamique à l’horizon 2030

MONTRÉAL, le 19 juill. 2022 /CNW Telbec/ – La Chambre de commerce du Montréal métropolitain dévoile son mémoire intitulé « Le centre-ville de Montréal à l’horizon 2030 : le milieu des affaires identifie 5 principes d’intervention clés », dans le cadre des consultations de la Ville de Montréal pour l’élaboration de la stratégie renouvelée pour le centre-ville 2022 – 2030.

Le centre-ville d’une métropole de calibre international

« Le centre-ville de Montréal concentre un nombre important d’entreprises, sièges sociaux, établissements d’enseignement supérieur et d’institutions de calibre international. Il s’agit donc d’un centre décisionnel majeur et d’une locomotive économique pour la métropole et le Québec. La Chambre invite la Ville à élaborer une stratégie ambitieuse et distinctive, axée sur l’internationalisation de notre centre-ville, en renforçant ses facteurs d’attractivité. Ainsi, les décisions d’aménagement du centre-ville, aussi bien pour le zonage que pour ce qui concerne l’espace public, doivent tenir compte de la présence d’organisations et d’institutions au rayonnement international et en développement constant », a déclaré Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Un lieu de vie animé et diversifié

« Le centre-ville de Montréal se distingue par la mixité des usages et des fonctions qu’on y retrouve. La Ville de Montréal doit contribuer à la création de milieux de vue diversifiés et vivants, en collaboration avec les parties prenantes du secteur privé. Nous soulignons à ce titre l’importance d’améliorer les processus administratifs pour rehausser l’offre immobilière et favoriser l’abordabilité du centre-ville. Dans ce contexte, la Ville doit poursuivre ses efforts pour proposer un régime de taxation foncière plus concurrentiel, afin d’attirer des résidents et des entreprises au centre-ville », a poursuivi Michel Leblanc.

Des infrastructures et aménagements urbains de qualité

« L’attractivité et la vitalité du centre-ville reposent sur la qualité de ses infrastructures, de ses bâtiments et des aménagements urbains. La Chambre invite la Ville à intégrer à sa stratégie des initiatives de mise en valeur du patrimoine existant, de création d’espaces verts et de lieux publics attrayants. Nous insistions également sur l’importance de favoriser une signature architecturale distinctive pour les nouvelles constructions au centre-ville. La Ville pourrait notamment célébrer les projets immobiliers exemplaires, qui se démarquent par leur caractère innovant. Nous recommandons aussi le développement d’incitatifs liés à l’excellence des projets en matière d’architecture, de design ou de développement durable », a précisé Michel Leblanc.

L’accessibilité et la prise en compte des enjeux climatiques

« Le centre-ville est la zone de la métropole la mieux desservie en transport collectif. Le secteur fait toutefois face à des entraves et à des enjeux de congestion. Dans ce contexte, il est nécessaire de trouver un équilibre entre l’utilisation de véhicules individuels, de transport collectif et de transports actifs. Nous saluons d’ailleurs la vision de la Ville pour un centre-ville plus vert à l’horizon 2030, qui s’inscrit dans cette réflexion. Il faut maintenant poursuivre les efforts entrepris dans le verdissement des espaces publics, ainsi que dans le virage vers des modes de transport électriques et intelligents », a conclu Michel Leblanc.

Le mémoire est disponible sur le site de la Chambre

Synthèse des principes d’interventions 

Principe d’intervention n°1 : La Ville doit favoriser le renforcement des facteurs d’attractivité du centre-ville. À cet égard, toutes les décisions d’aménagement du centre-ville, autant à l’échelle de l’espace public que du zonage, doivent tenir compte de la présence d’organisations et d’institutions au rayonnement international et en développement constant. 

Principe d’intervention n°2 : Assurer la qualité du centre-ville comme lieu de vie et de travail, en veillant au maintien relatif de son abordabilité pour les résidents et les entreprises qu’il accueille, notamment par un régime fiscal concurrentiel.

Principe d’intervention n°3 : Pour toutes nouvelles constructions ou rénovations, poursuivre les efforts visant la préservation des vues et développer des incitatifs liés à l’excellence des projets d’architecture et de design, qui permettent au centre-ville de se distinguer par la qualité de ses infrastructures et de ses espaces publics.

Principe d’intervention n°4 : Diversifier l’offre de transports tout en assurant la fluidité des déplacements et la connectivité du centre-ville avec le reste de la métropole.

Principe d’intervention n°5 : Poursuivre les efforts dans le verdissement des espaces publics et encourager les projets immobiliers qui privilégient une densification du territoire qui répond aux besoins des populations.

Publié le 19 juillet 2022
Par Chambre de commerce du Montréal métropolitain