Lacunes importantes, délais abusifs, inefficacité et manque d’humanité dans les services en Santé : les services de réadaptation en déficience visuelle sous la loupe

Temps de lecture estimé : 2 minutes.

MONTRÉAL, le 25 mai 2022 /CNW Telbec/ – Le Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ) fait aujourd’hui paraître les conclusions d’une large consultation panquébécoise sur le programme des aides techniques en déficience visuelle. Les résultats sont inquiétants alors qu’on y recense, notamment, une bureaucratisation de plus en plus rigide, la désuétude des aides techniques offertes et des formes d’exclusions basées sur le statut social.

« Les résultats de notre consultation sont frappants et ça doit faire en sorte que les choses bougent. Heureusement, les problèmes soulevés peuvent se régler facilement avec un peu de volonté politique. », évoque Mme Carole Giguère, présidente du RAAQ.

Le problème va beaucoup plus loin que le programme des aides techniques. Le RAAQ a reçu de nombreuses plaintes au courant des dernières années auprès de ses membres concernant une diminution de la qualité de l’offre de service en réadaptation en déficience visuelle. Devant ce constat, le RAAQ a décidé de proposer au gouvernement du Québec un nouveau modèle d’offre de service. Cet exercice a pour ambition de représenter l’ensemble des besoins des personnes ayant une limitation visuelle au Québec et d’ainsi inspirer le gouvernement actuel dans une refonte des services de réadaptation en déficience visuelle.

« Les centres de réadaptation devraient offrir des services aux personnes aveugles ou malvoyantes visant leur autonomie et leur sécurité au quotidien. Tout comme nos membres, je vois bien la détérioration des services en réadaptation depuis quelques années. C’est très paradoxal de constater qu’il y a de moins en moins d’expertise en la matière dans les centres de réadaptation, mais qu’on nous dicte systématiquement les services à recevoir, plutôt que d’écouter nos besoins comme c’était le cas avant. » Conclut Mme Giguère.

Publié le 25 mai 2022
Par RAAQ - Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec