Les navettes autonomes de retour sur la Plaza Saint-Hubert

MONTRÉAL, le 27 juill. 2022 /CNW Telbec/ — Après une pre­mière phase couron­née de suc­cès à l’au­tomne 2021, les navettes autonomes sont de retour aux abor­ds de la Plaza Saint-Hubert, dans l’ar­rondisse­ment de Rose­mont-La Petite-Patrie.

La pop­u­la­tion est une fois de plus invitée à venir pren­dre part à cette expéri­ence gra­tu­ite et sécu­ri­taire, 5 jours par semaine, le mer­cre­di de 11 h à 17 h, le jeu­di et le ven­dre­di de 11 h à 19 h, et la fin de semaine, de 11 h à 17 h, et ce, jusqu’au 1er sep­tem­bre.

Au total, six arrêts sont prévus le long du par­cours de deux kilo­mètres com­posé des rues Saint-Hubert, Jean-Talon, Saint-André et Beaubi­en.

La deux­ième phase du pro­jet de navettes autonomes, financé par le min­istère des Affaires munic­i­pales et de l’Habi­ta­tion et réal­isé en col­lab­o­ra­tion avec la SDC Plaza Saint-Hubert et l’A­gence de mobil­ité durable, con­siste non seule­ment à offrir une expéri­ence pos­i­tive aux usagers, à mieux con­naître les besoins de ces derniers en lien avec ce type de véhicule, mais aus­si à pour­suiv­re l’analyse de la cohab­i­ta­tion des navettes autonomes avec les autres usagers du réseau. 

« Nous sommes fiers de ce pro­jet, car il vient soulign­er le car­ac­tère avant-gardiste de la métro­pole en matière de tech­nolo­gies pro­pres et d’in­no­va­tions en élec­tri­fi­ca­tion, d’au­tant plus qu’il cadre par­faite­ment avec notre Plan cli­mat et notre Stratégie d’élec­tri­fi­ca­tion des trans­ports. Dans le cadre de ce pro­jet, Mon­tréal apprend à mieux con­naître l’évo­lu­tion des véhicules autonomes dans notre paysage urbain et sera prête, éventuelle­ment, à un plus grand déploiement de ce genre de véhicules », a déclaré Sophie Mauze­rolle, respon­s­able du trans­port et de la mobil­ité au comité exé­cu­tif.

« En plus de con­tribuer à la réduc­tion des émis­sions de gaz à effet de serre, ces navettes autonomes facili­tent les déplace­ments et vien­nent dynamiser la Plaza Saint-Hubert, amélio­rant ain­si l’ex­péri­ence des citoyennes et des citoyens qui s’y ren­dent pour mag­a­sin­er », a ajouté François Limo­ges, maire de l’ar­rondisse­ment de Rose­mont-La Petite-Patrie.

« Avec ce pro­jet pilote de navettes autonomes, la Ville démon­tre une fois de plus son engage­ment à vouloir faire évoluer la mobil­ité au-delà de l’au­to solo », a souligné Sam Ver­mette, chef de la direc­tion de Tran­sit. « Notre entre­prise mon­tréalaise est fière de faire con­naître ce pro­jet, tant auprès de nos util­isa­teurs et util­isatri­ces de Mon­tréal, qu’auprès de nos parte­naires partout dans le monde. »

Rap­pelons que les navettes de Keo­lis, uni­verselle­ment acces­si­bles, peu­vent accueil­lir cinq pas­sagers simul­tané­ment et qu’un opéra­teur est à bord en tout temps afin d’as­sur­er la sécu­rité des déplace­ments.

Lors de la pre­mière phase du pro­jet, à l’au­tomne 2021, les deux navettes ont été en opéra­tion pen­dant 33 jours et ont embar­qué près de 600 pas­sagers. Au total, les navettes ont par­cou­ru 835 km et ont atteint une vitesse max­i­male de 17,9 km/h.