Rapport du BAPE sur l’état des lieux et la gestion des résidus ultimes

QUÉBEC, le 25 janv. 2022 /CNW Telbec/ – À l’occasion de la publication par le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) de son rapport sur l’état des lieux et la gestion des résidus ultimes, le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval, M. Benoit Charette, tient à remercier l’organisme ainsi que tous les intervenants ayant participé à l’exercice, pour leur apport à la réflexion collective en cours sur la gestion des matières résiduelles au Québec.

Rappelons que le ministre avait mandaté le BAPE en janvier 2021 pour dresser un état des lieux sur la gestion des matières résiduelles au Québec, alors que l’analyse de plusieurs projets d’agrandissement de lieux d’enfouissement technique avait soulevé un certain nombre d’enjeux importants concernant l’élimination de ces matières au Québec. 

Ce rapport de plus de 600 pages mérite une analyse approfondie, et les équipes ministérielles sont déjà à l’œuvre pour voir quelles suites donner au rapport.

Selon le ministre Charette, le travail du BAPE démontre qu’il reste beaucoup de travail à faire pour mieux gérer nos matières résiduelles, mais il tient à rappeler les importants chantiers déjà mis en action par son gouvernement :

  • Modernisation de la collecte sélective et élargissement de la consigne ;
  • Assujettissement de plusieurs produits au principe de la responsabilité élargie des producteurs (REP) : les gros électroménagers, certains produits pharmaceutiques, les plastiques agricoles, les batteries rechargeables de véhicules électriques et plusieurs autres ;
  • Enfin, la Stratégie de valorisation de la matière organique vise à valoriser au moins 70 % de la matière organique d’ici 2030.

Citation :

« L’analyse détaillée du rapport du BAPE sur l’état des lieux et la gestion des résidus ultimes se poursuit au sein de mon équipe, mais nous pouvons d’ores et déjà affirmer que ses conclusions seront prises au sérieux et qu’elles guideront la suite de nos actions. Avec les chantiers déjà amorcés par notre gouvernement, nous avons tous les outils pour devenir des leaders dans le traitement de nos matières résiduelles. L’exercice que nous amorçons fait preuve de notre volonté de trouver des solutions à des problèmes qui persistent depuis de nombreuses années. Nous sommes à l’aube d’une nouvelle ère où la responsabilisation de tous les acteurs du domaine et le dynamisme économique devront agir de concert pour l’atteinte de nos objectifs en faveur d’une société sans gaspillage. » – Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

Lien connexe :

Prendre connaissance des étapes et des fruits du travail du BAPE dans ce dossier, notamment son rapport : L’état des lieux et la gestion des résidus ultimes.

Publié le 25 janvier 2022
Par Cabinet du ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques