Réseau québécois pour le répit des familles de personnes handicapées : 50 organismes et partenaires unissent leurs voix pour créer Répit Québec

Temps de lecture estimé : 4 minutes.

MONTRÉAL, le 2 mars 2023 /CNW/ — Après trois ans de concertation, plus de 50 organismes et partenaires œuvrant auprès des familles de personnes handicapées unissent leurs voix pour créer Répit Québec, le Réseau québécois pour le répit des familles de personnes handicapées.

Alors que de plus en plus de familles peinent à trouver le répit dont elles ont besoin et que plusieurs organismes font face à un manque criant de ressources, Répit Québec, une initiative de Solidarité de parents de personnes handicapées (SPPH), souhaite sensibiliser la population et les décideurs publics à ce service essentiel. Ainsi, le Réseau entend proposer des solutions concrètes pour améliorer l’accessibilité du répit et assurer une offre de services de qualité, dans toutes les régions du Québec.

« S’occuper d’un enfant handicapé représente un réel défi pour les parents, tant au niveau émotionnel qu’au niveau du temps. Le répit est un moyen de les soutenir dans leur quotidien, afin qu’ils puissent se sortir la tête de l’eau et avoir l’énergie nécessaire pour continuer à s’occuper de leurs enfants.  Malheureusement, les difficultés d’accès à des services adaptés viennent ajouter une pression supplémentaire sur leurs épaules. À travers Répit Québec, nous souhaitons travailler en collaboration et en concertation avec le gouvernement ainsi qu’avec le réseau de la santé et des services sociaux pour aider ces familles », affirme Carolyne Lavoie, porte-parole de Répit Québec.

Portrait des enjeux et solutions envisagées

Grâce à une vaste démarche de concertation, Répit Québec détient maintenant le portrait des ressources et des enjeux en matière de répit au Québec et représente une vision commune pour y faire faire face.

Alors que le réseau est fragilisé par le manque criant de ressources, certains organismes ont dû ralentir, voire cesser leurs activités. Faute de personnel et de financement suffisants, d’autres organismes pourraient fermer leurs portes si rien n’est fait. Pour Répit Québec, faciliter l’accessibilité aux services de répit pour toutes les familles, peu importe leur situation, ainsi que rehausser le financement des organismes de répit permettraient de ralentir l’exacerbation des besoins. En effet, les familles doivent actuellement obtenir différentes évaluations du réseau public de la santé et des services sociaux pour avoir accès aux aides financières liées au répit. Ce processus rencontre souvent de longs délais. Parallèlement, le répit bénéficierait de plus de financement afin d’améliorer les conditions des travailleurs du communautaire, ce qui contribuerait à leur rétention et à une meilleure offre de services.

Finalement, Répit Québec propose de bonifier les allocations versées aux familles et d’offrir des options adaptées aux différentes réalités familiales dans le contexte de l’augmentation du coût de la vie. Le Réseau demande également la collaboration du gouvernement pour faire la promotion et la valorisation du répit auprès des étudiants en éducation spécialisée, en psychoéducation et en travail social, notamment.

À propos de Répit Québec

Répit Québec, le Réseau québécois pour le répit des familles de personnes handicapées, a pour objectif de sensibiliser la population et les décideurs publics aux enjeux vécus par les familles de personnes handicapées et les organismes leur offrant du répit, afin d’améliorer l’accessibilité et assurer la qualité des services. La Table de concertation provinciale pour le répit, mise sur pied par Répit Québec, regroupe plus de 50 collaborateurs qui échangent de l’information, soulèvent des enjeux et trouvent des solutions. Le projet est rendu possible grâce au soutien financier de la Fondation Lucie et André Chagnon et de la Fondation Mirella et Lino Saputo.

SOURCE Répit Québec

Sur le même sujet

Publié le 02 mars 2023