Une première : les partis politiques s’engagent sur la santé auditive des québécois

MONTRÉAL, 15 septembre 2022 — Audition Québec a réuni avec succès un représentant de chaque parti politique provincial afin de discuter de 4 thématiques cruciales sur la santé auditive, le 14 septembre dernier, dans l’optique de sensibiliser chacun à la réalité des personnes vivant avec une différence auditive :

  • La couverture gouvernementale des appareils auditifs ;
  • L’utilisation et l’accessibilité des masques à fenêtre ;
  • L’accès au dépistage de surdité chez les nouveau-nés ;
  • La présence de sous-titrage et d’interprète en langue des signes québécoise pour les communications électorales et gouvernementales.

Presque unanimes

La discussion s’est amorcée en force avec un sujet qui préoccupe énormément les membres de la communauté malentendante : la couverture des appareils auditifs par le Régime d’assurance maladie du Québec. Alors que seulement un appareil est actuellement couvert pour les personnes retraitées ou sans emploi et que les appareils disponibles ne conviennent pas à tous les niveaux de perte auditive, les 5 partis se sont entendus pour dire que cela devait changer, voire être complètement réformé afin d’offrir une couverture optimale. Comme mentionné lors de la discussion, « nous avons tous deux oreilles ! ». Le consensus s’est également poursuivi au sujet de l’utilisation des masques à fenêtre par les professionnels de la santé et les candidat.e.s s’entendaient pour dire que ceux-ci se doivent d’être plus facilement accessibles, sans pour autant mentionner qu’ils devraient être obligatoires.

L’enjeu du dépistage de surdité chez les nouveau-nés a également été amené à l’ordre du jour et cette thématique a permis à plusieurs candidat.e.s de prendre davantage connaissance de ce programme qui, même s’il est amorcé depuis 10 ans, demeure encore trop peu connu et accessible. La conclusion était claire : il faut rapidement prendre les mesures pour le déployer à plus grande échelle. Enfin, la discussion s’est conclue sur un sujet très d’actualité : la présence de sous-titres et d’interprétation en langue des signes québécoise dans les communications des partis politiques et les communications gouvernementales. Les candidat.e.s ont très bien compris le message et se sont tous engagés à informer rapidement leur parti respectif de cette problématique et faire en sorte que leur plateforme soit universellement accessible. 

Monsieur Lionel Carmant, candidat de la Coalition Avenir Québec, dans Taillon et ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Madame Gala Durand, candidate pour le Parti Conservateur dans Mirabel, Madame Marie-Claude Latourelle, candidate de Québec solidaire dans Papineau, Madame Maryse Gaudreault, candidate du Parti Libéral du Québec dans Hull et Monsieur Lucien Rodrigue, candidat pour le Parti Québécois dans Charlevoix – Côte-de-Beaupré, ont participé à cette discussion.

« Notre travail est d’informer la population au sujet de la santé auditive et promouvoir les intérêts des personnes vivant avec des problèmes d’audition au Québec. Cet événement s’inscrit dans nos valeurs et objectifs » soutient Jean Larivée, directeur général de l’organisme. 

Pour visionner la discussion en entier : auditionquebec.org/discussion-candidats

Publié le 15 septembre 2022